8. Mäerz

Internationale Fraendag

  • Deutsch
  • Français
Loading Quotes...

2012-…

Ambiance de renouveau: mise en réseaux et retour dans la rue

Suite à la mobilisation réussie lors du 100e anniversaire de la Journée internationale des femmes en 2011, le Cid-femmes pouvait à nouveau initier une plateforme d’action pour 2012. L’objectif était d’élargir les actions autour du 8 mars et d’y intégrer plus de jeunes et de personnes non-luxembourgeoises. La plateforme JIF 2012 réunissait donc organisations de femmes (pour la plupart de la gauche), syndicats, partis politiques ou bien leurs sections femmes, mais aussi une organisation d’étudiantEs universitaires ainsi que l’African Women Movement, les deux créés seulement récemment. La planification et la mise en oeuvre des actions combinaient alors savoir-faire professionnel des acteurs institutionnalisés avec engagement bénévole, militant et personnel.

Voir la vidéo de la manifestion:

La plateforme décide délibérément de mettre en avant la dimension politique du 8 mars ainsi que les acquis du féminisme en tant que concept et mouvement. Néanmoins, les organisations de femmes doivent constater que dans certains domaines les changements ne se font plus . Dans d’autres, elles obsèrvent même un rétropédalage (p.ex. la réforme de la loi sur la violence conjugale, le projet de réforme de la loi sur l’IVG…). Le retour du mouvement des femmes dans la rue veut donc créer une pression politique et garder le sujet de l’égalité femmes-hommes sur l’agenda politique. Le défis sera de réaliser cet objectif au-delà du 8 mars! Les « féministes professionnelles » doivent réussir à l’intégrer dans leur quotidien « institutionnel ». Mais il faut surtout que le mouvement réussisse à véhiculer ses grands principes, de développer des visions et de les discuter et faire partager avec les responsables politiques, économiques et sociétaux. C’est ainsi que les visions deviennent réalité.

Des acteurs et initiatives nouveaux arrivent et enrichissent la scène. L’organisation de lobbying pour les intérêts des personnes transsexuelles, Transgender Luxembourg, remet entièrement en question la dichotomie de l’ordre sexué. Au sein de l’association d’étudiantEs de l’Université LGVI, Luxembourg Gender Voice Initiative, s’est créé. LGVI amène des campagnes internationales comme le V-Day au Luxembourg. Avec un taux important de femmes étrangères vivant au pays, le contact et la collaboration avec des associations qui s’occupent de ce groupe de personnes, s’impose. Ces organisations ne s’identifient pas toutes de la même façon avec l’approche politico-revendicative promue dans les actions du 8 mars. Mais elles enrichissent les discussions car elles apportent d’autres idées, concepts et dimension.

La plateforme d’action Journée internationale des femmes se consolide

Rapidement l’initiative de la plateforme crée un nouveau dynamisme et ses membres souhaitent continuer l’engagement commun. Ainsi, tous les ans et d’un commun effort qui est renforcé par une base plus large, la plateforme d’action JIF porte d’importants sujets liés à la situation des femmes et à l’égalité femmes-hommes à l’attention sociétale et politique.

En 2012,  un séminaire de réflexion renoue avec les Journée F des années 90. L’objectif est d’analyser les acquis du mouvement des femmes, faire un état des lieux de la situation en 2012 et discuter les défis de l’avenir ainsi que proposer des solutions.
En 2013 la plateforme réussit à braquer les projecteur sur l’inacceptable violence à l’égard des femmes. Elle s’oppose farouchement à une réforme de la loi sur la violence domestique et reclame une meilleure protection des victimes de violence domestique.

En 2014 l’action met en avant les difficultés persistantes des femmes liées au marché du travail et à l’emploi, p.ex. la double, voir triple charge ou la difficulté de concilier vie familiale et vie professionnelle et l’impact sur la carrière professionnelle.

Le 8 mars 2015 étant un dimanche, la plateforme JIF décide d’organiser une fête féministe et culturelle, qui permet de se rencontrer, de faire des découvertes et de nouveaux expériences, et qui sensibilise le grand public. Le côté militant reste important: avec la toute première Marche de nuit non-mixte au Luxembourg les femmes réclament l’espace public.

 

Print Friendly