8. Mäerz

Internationale Fraendag

  • Deutsch
  • Français
Loading Quotes...

Thers Bodé (1954-1989)

La féministe verte

Il n’y a guère de mouvement dans les années 70 et 80 dans lequel elle n’était pas active : mouvement pour la paix, syndicats, mouvement antinucléaire et pour la protection de l’environnement. Thers Bodé, venant de la gauche radicale et alternative, est cofondatrice en 1983 du parti des verts luxembourgeois. Plus tard elle fait partie du comité du « Mouvement écologique ». Journaliste pendant ses loisirs, elle participe au début des années 80 à la première radio libre « Radio Grénge Fluesfénkelchen » et ensuite à la radio pirate Radio Radau. Elle aime passionnément faire du théâtre. Elle fait aussi partie du comité de rédaction du journal « GréngeSpoun ».

Mais Thers Bodé est aussi et avant tout féministe dans la pratique. Comme membre du MLF, marquée par le mouvement européen féministe, elle participe d’une façon déterminante dans l’organisation du jeune parti vert, non seulement pour lui donner des contenus féministes mais aussi un statut et des règles internes favorables aux femmes : listes de prises de parole paritaires, instances et listes électorales pourvues de manière paritaire, un Conseil des femmes vertes actif.

Son analyse des structures sociales qui engendrent la discrimination féminine embrasse également d’autres domaines. Ainsi, à l’occasion de la Journée de la femme en 1989, placée sous la devise « les femmes contre le racisme », Thers Bodé fait un exposé sur les relations entre sexisme et racisme. Elle y dit:

« Toutes les propriétés attribuées aux femmes dans une culture patriarcale chrétienne, la disponibilité sexuelle permanente, le caractère enfantin, l’intelligence réduite, l’émotivité, la lubricité, l’inconsistance…, ont été reportées encore et toujours sur des minorités ethniques ou des peuples entiers. […] Le racisme et le sexisme utilisent pareillement le biais des soi-disant critères biologiques pour justifier, étayer et perpétuer une stigmatisation et une discrimination sociale et politique. »1

En 1984 et en 1989 elle est candidate des Verts lors des élections nationales et européennes. En 1989 elle est élue au parlement. Mais à cette époque, Thers Bodé est déjà gravement malade. Elle meurt avant le début de son mandat.

Le Centre de documentation des femmes « Cid-Femmes », inauguré en 1992, a reçu son nom à la mémoire de la féministe engagée.


1 GréngeSpoun, n° 8-18(1989).

Print Friendly