8. Mäerz

Internationale Fraendag

  • Deutsch
  • Français
Loading Quotes...

Troisième revendication sur la précarité féminine: le RMG

Jusqu’au 8 mars nous présentons chaque jour un aspect voire une revendication en détail et nous vous donnons rendez-vous le jeudi 8 mars entre 12 et 14 heures à la place d’Armes pour la grande mobilisation publique, les chantiers de l’égalité, pour apporter votre „coup de pelle“ aux nombreux chantiers en matière d’égalité entre les sexes qui restent encore à travailler !

Revenu Minimum Garanti (RMG)

En 2016, nous retrouvons 11 050 femmes et 9 619 hommes parmi les 20 669 bénéficiaires du RMG[1]. 74,7%[2] des ménages de femmes dispensées pour garde d’enfants sont des femmes vivant seules avec leurs enfants. Cette dispense est prévue expressément par l’article 14 de la loi actuellement en vigueur. Le projet de réforme en cours prévoit également une dispense, mais en d’autres termes : « la personne qui élève un enfant pour lequel elle touche des allocations familiales, lorsque des motifs sérieux par rapport à l’enfant s’opposent à l’accomplissement des mesures énumérées à l’article 17 »

La plate-forme constate qu’’il n’est donné aucune indication sur ce que seraient « des motifs sérieux », ni sur l’instance qui en décide. Elle constate également que la dispense ne concerne que les mesures d’activation.

La plate-forme revendique :

  • que la future indemnité « REVIS » reste garantie dans le cadre des mesures d’activation quand les femmes ne peuvent accepter un travail ou suivre une formation en raison de la garde d’un ou plusieurs enfants quand elles apportent la preuve que cette garde ne peut être assurée par des tiers.

 

[1] http://www.gouvernement.lu/6863015/2016-rapport-activite-snas.pdf

[2] 3 434 femmes avec enfants en âge scolaire et 149 femmes avec des enfants à élever/personnes à soigner figuraient parmi les 11 050 femmes dispensées en 2016.

Print Friendly